Rugby

Après-midi de partage entre les Springboks et des « minots » toulonnais

Des champions du monde de rugby tout sourire et des collégiens des étoiles plein les yeux : le temps d’un après-midi, les joueurs du XV à la gazelle ont joué les entraîneurs de luxe pour une centaine de « minots » toulonnais. Fous rires au rendez-vous et émotions garanties.

« C’est impressionnant ! Je n’avais jamais joué avec de vrais joueurs… ». A fortiori avec des champions du monde. Secrètement, elle en rêvait, elle qui a découvert le rugby, il y a trois ans au sein de son établissement scolaire. Noëlie a vécu, ce jeudi 10 novembre sur la pelouse du stade Félix-Mayol, un moment extraordinaire. Noëlie, ses copines Océane, Chloé, Mila, mais aussi Christian, Melvyn et une centaine d’autres adolescents issus de collèges toulonnais, seynois, hyérois mais aussi solliès-pontois.
Sur le pré, les minots ont tutoyé ce qui se fait de mieux en matière de balle ovale. Les cinq ateliers de « skills » étaient animés par seize joueurs du XV à la gazelle. Et non des moindres : Siya Kolisi, le capitaine ou les toulonnais et ex toulonnais Cheslin Kolbe et Eben Etzebeth… Sous les « plus vite » et les « go, go, go », les collégiens ont enchaînés plaquages et passes. Concentrés pour effectuer les bons gestes. À l’écoute des consignes délivrées en anglais.

Devant l’écran

« On est tous passé par là. C’est super de partager des moments de rugby avec des enfants », souligne l’ailier du Rugby Club Toulonnais qui, à l’instar de ses coéquipiers, a semblé prendre autant de plaisir à animer ces ateliers que les jeunes en ont pris à écouter les conseils de leurs glorieux aînés. S’ils n’ont pas réussi à mettre à terre ces colosses, les « minots » sont repartis des étoiles plein les yeux et des souvenirs plein la tête. Nul doute qu’ils ne regarderont plus les matches de l’équipe d’Afrique du Sud de la même façon. Certainement avec un zeste de fierté et un brin de nostalgie. Sûrement avec ce sentiment d’avoir vécu une expérience hors du commun. « Ils sont super sympas et incroyables. Pas tout le monde n’a la chance de rencontrer les joueurs de l’Afrique du Sud », s’enthousiasme Christian. « D’habitude, c’est devant l’écran que ça se passe, même si j’ai déjà eu la chance de voir jouer Kolbe et Etzebeth au stade Mayol », renchérit Melvyn.

En répétition avant la coupe du monde 2023

Cet après-midi de partage a été le fruit d’un travail collectif entre la Ville de Toulon, l’Éducation nationale, la Ligue Sud de rugby, les Springboks et le Rugby Club Toulonnais. Une sorte de répétition avant la Coupe du monde. L’équipe d’Afrique du Sud a profité de ce test match contre la France qui s’est tenu ce samedi 12 novembre au stade Vélodrome de Marseille pour, expérimenter à la fois les infrastructures toulonnaises et s’impliquer dans la vie locale.
Les « Boks » ayant choisi de poser leurs valises sur le territoire métropolitain et d’établir leur camp de base entre Les Sablettes, Mayol et le Campus RCT, ce type d’opération devrait être amené à se reproduire en 2023.
 

Actualités 

Actualités

Pierre-Alexandre, Temanu, Thibault, Victor et Gauthier sont allés au bout de leur rêve d’enfance et ont réalisé le pari un peu fou de faire, à la v

En passant l’éclairage de la Mairie d’Honneur, du Carré du port et la place Monsenergue en orange, Toulon apporte son soutien à la campagne « Orang

Le programme de ces festivités de fin d’année a été conçu comme une parenthèse enchantée dans une année 2022 qui a été éprouvante.

Trois jours de réjouissances littéraires ponctués de rencontres, de débats, de spectacles, de lectures immersives et bien sûr de dédicaces.

À deux semaines de sa fermeture annuelle, le téléphérique de Toulon annonce une affluence record avec 95 000 passagers transportés en 2022.